Denis Marulaz – Ligne de fuite

Jean-Benjamin Jouteur lit un extrait de : 

Ligne de fuite 

de Denis Marulaz, alias l’Ecriveur

Monologue de Odile, femme Sdf qui vit dans un carton, dans la Cité des DOMINOS.

Elle s’adresse à Kiki, son ours en peluche.

 ( Odile revient à son Caddy, en détache un ours en peluche tout sale tout vilain, récupère son trognon de pain, se traîne jusqu’au banc, s’assoit, se met à grignoter, adoptant peu à peu un mouvement de balancier comme pour bercer un bébé. )

 

Odile     Pov’ gars, keskil’y comprend, hein ?

Trop bas, kil est, tout au fond d’sa boutanche

L’a pas les yeux pour voir

Des beaux yeux frais comme nous

T’sais Kiki, chuis sûre ki regarde jamais là-haut

Ki lève jamais la tête en l’air

Vers c’tes étoiles toute brillantes

Vers la Grande Ourse… La Grande Ourse….

C’est ton pays, hein

C’est d’là k’tes  v’nu

Pour m’cajoler

Pour m’consoler

Pour m’tenir bien chaud, bien doux…

C’est dur, tu sais

D’êt’toute seule

A même pas avoir un vrai coin pour s’ blottir

Quand y fait froid

Quand y pleut

Quand c’est tout triste au fond,

Quand y’a les mots des autres

Ki t’mordent avec leurs dents toute pointues

Et ki t’lâchent pas

Et ki s’éloignent comme si tu pues

Comme si t’as la gale…

C’est pas ma faute, moi

Si chuis par terre

Avec mes cartons, mon chariot

Mes fringues toute moches

Toute qui puent

Pourtant j’les lave des fois, tu m’as vue,

Mais l’eau toute seule,

Quand t’as pas le savon, les produits, les trucs k’y faut…

C’est pas ma faute

Si chuis là toute seule

Si Maman l’est morte

Si elle est partie comme ça

Sans rien m’laisser

Même pas sa maison

Ki z’ont donnée à l’aut’ méchant

K’ toutes nos affaires

Y les ont mis à la poubelle

Ou k’y z’ont pris pour chais pas ki…

Trouvent ça normal, les aut’ :

 

« -La fille de l’ancienne concierge ?

Ah ben l’est là, dehors, sous la flotte

A dormir sur son carton !

L’a pas d’maison

Mais c’est normal

Sa mère, l’avait ka pas…

Pis, c’est elle qui veut bien,

L’a une place toute prête…

A l’asile !

Chez les dingues ! »

 

Chez les dingues ?

Non, mais, pour ki k’y m’prennent ?

Chuis pas plus maboule k’leur pomme

K’y s’prennent la tête

Pour tout un tas d’trucs, un tas d’ machins

Y savent même pas quoi

Y z’en ont jamais assez

Y trouvent k’y’a trop d’gens sur Terre

K’y faut en foutre à la poubelle !

K’t’es toujours trop ci

K’t’es toujours trop ça

Ou t’es trop Noir, ou t’es trop Beur, ou t’es trop Blanc

Ou t’es trop Jaune, ou t’es trop Rouge, Vert, Bleu…

Y peuvent pas voir kelk’un ki leur ressemble pas

Sans avoir envie d’le mouliner

Et c’est moi k’est dingue

K’a sa place à l’asile !

Mais on ira pas là-bas, hein, mon Kiki à moi

On ira pas derrière leurs vilains murs tout noirs

Derrière leurs f’nêt’es toute sales

Pleines de grillage

K’on voit même pas les étoiles à travers

K’tu peux même pas avoir une plante verte,

K’elle crève tout’d’suite

Tellement k’y’a pas d’lumière qui passe

Ke c’est toujours tout gris

Avec des gens k’ont plus leur tête

Ki crient toute la journée

Ou alors ki dorment en bavant

Tellement k’on les bourre de cachets

De piqûres….

Mais pas les piqûres, hein, Kiki

Pas les piqûres !

Y peuvent s’les garder, leurs piqûres

Z ’ont k’à s’les mettre où j’pense

On en a pas besoin d’leurs piqûres

On est pas malades, nous, hein, Kiki ?

Nous, on d’mande rien,

On d’mande rien à personne,

Juste k’on nous foute la paix,

K’on nous laisse tranquille sur not’ carton

A regarder les étoiles

A écouter c’k’elles nous disent

Pas’k’elles nous parlent, les étoiles

Elles nous parlent et surtout

Elles nous chantent, hein, Kiki, hein,

Elles nous chantent au creux de l’oreille

Des mots tout chauds, des mots tout doux

Et toi aussi tu les entends, hein,

Tu les entends

Les chansons des étoiles…

 

 

 

   (Elle lui fredonne une vieille comptine puis retourne à son carton, s’y étend,  se blottit dans sa couverture et s’endort.)

Travail à découvrir sur un blog de l’auteur : Hombre de Nada  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.