Nina Oktava / T.Iriarte

 « Je suis une jeune auteure amatrice née de de ses propres rêves et alimentée par les espérances et la confiance des autres.»

Je suis une jeune fille de 24 ans. J’écris depuis que je suis en âge de tenir un stylo et j’ai toujours rêvé d’avoir une de mes créations, un jour, entre mes mains. Ce fut un véritable rêve d’enfant que de publier mon premier roman.

Quand j’étais petite, c’était sûr, je voulais devenir écrivain. J’écrivais mes histoires à la main, dans des tas de cahiers et mon cousin, qui avait déjà la fibre commerciale, tentait de négocier une marge sur la vente de mes futurs livres. Nous devions avoir dix ans, mais il était sûr qu’il deviendrait riche grâce à moi. Je ne sais pas pourquoi ce souvenir me revient maintenant. Sûrement parce qu’au cours de l’adolescence, j’ai petit à petit abandonné mes espoirs et écrire est devenu de moins en moins important pour moi. Ce n’est qu’en fin d’année 2015, en rencontrant une personne formidable, que j’ai retrouvé le goût de raconter des choses. Cette personne m’a donné l’inspiration et a également largement inspiré l’un des deux personnages principaux de ma première duologie. J’ai repris goût à tout ça, d’abord en écrivant pour moi, ensuite en écrivant sur des pages Facebook et sur Wattpad. Et enfin, à force, on m’a convaincue que ça méritait d’être concrétisé en format papier. Je n’avais pas envie de passer par une ME, c’était trop… Personnel, trop » à moi « . J’ai vraiment mis trop de moi-même dans cette histoire pour la laisser être gérée par d’autres.

En dehors de l’écriture, je suis en fac de Psychologie, parce qu’il s’agit de ma seconde passion. Je crois que j’aime décortiquer l’esprit humain – et cela se retrouve, visiblement, dans mes romans. Mes genres de lecture préférés sont la Romance, les Polars, Le Fantasy et le Fantastique. Il m’arrive également de lire de l’Historique ou des Témoignages/Histoire de vie.

Je suis jeune, et même si j’ai probablement déjà beaucoup trop vécu pour mon âge, j’aimerais apprendre autant de mes filleuls qu’eux de moi. Rencontrer et se lier à d’autres auteurs (ainsi qu’aux lecteurs, évidemment), c’est ce que je préfère dans ce type d’événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.